381890_280193545434864_371707613_n

J’ai eu pas mal de discussion sur l’obligation du hijab ,les questions sur le voile sont nombreuses, cet article expose le problème avec pédagogie et science en apportant des preuves du Coran et de la Sounna du Messager d’Allah (que la paix et bénédictions d’Allah soient sur lui)

Le voile est la tenue de la femme musulmane, le  port de ce voile en Islam est une prescription divine, donc une obligation pour les femmes. ceci est démontré dans le coran parole d’Allah :

Allah a dit à propos de la prière et de la Zakat (l’aumône légale) : « Dis à Mes serviteurs qui ont cru, qu’ils accomplissent la prière (la Salât) et qu’ils dépensent (dans le bien) en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué… » Sourate 14 ; v 31

Ce verset coranique met donc en évidence l’obligation de l’accomplissement de la prière et celle du prélèvement de la Zakat. Et considérez à présent ce qu’Allah dit à propos du voile : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines… »  Sourate 24 ; v 31

« O Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles… » Sourate 33 ; v 59

Quelle différence trouvez-vous entre le premier verset et ces deux derniers ? Aucune !

Autant le premier affirme l’obligation de la prière et de la Zakat, autant les deux autres derniers affirment l’obligation du port du Hijab. En outre, Allah a dit : « …Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs… » Sourate 33 ; v 53

Ceci est un ordre divin adressé historiquement aux compagnons du Prophète, paix et bénédictions d’Allah sur lui, pour leur enseigner les bonnes conduites à tenir lorsqu’ils veulent s’adresser aux femmes du Prophète. Et cet ordre s’applique à tous les musulmans en cas de dialogue avec les femmes qui leur sont étrangères. Remarquez que l’ordre est adressé aux plus purs et pieux de cette communauté (Oumma) islamique qui sont les compagnons du Prophète et cela à l’égard des femmes du Prophète qui leur sont interdites en mariage puisse qu’Allah les a juridiquement rendues mères de tous les musulmans jusqu’à ce que la Terre et ses habitants soient hérités par leur Créateur. Que dire alors de nous aujourd’hui ? Ceci montre donc que le port du voile pour la femme musulmane est une adoration au même titre que les autres obligations de l’Islam tels que la prière (la Salât), je jeûne (sauwm), l’aumône légale (Zakat), le pèlerinage (Hadj), le petit pèlerinage (‘Omra), le respect des engagements, le respect des parents…

1 – Les preuves dans le coran:

Parmi ces preuves nous pouvons citer :

1) Le Très Haut dit : « Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leurs voiles (Djouyoubihinn) sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, O croyants, afin que vous récoltiez le succès. » Sourate 24(An-Noûr ‘La Lumière) ; v 31

2) Le Très Haut dit : « Et quant aux femmes atteintes par la ménopause qui n’espèrent plus le mariage, nul reproche à elles d’enlever leurs vêtements de (sortie), sans cependant exhiber leurs atours et si elles cherchent la chasteté c’est mieux pour elles. Allah est Audient et Omniscient. » Sourate 24 ; v 60.

La façon d’argumenter avec ce noble verset, c’est qu’Allah le Très Haut a précisé qu’il n’y a pas de reproche (péché) aux femmes atteintes de la ménopause qui n’espèrent plus le mariage parce que les hommes ne ls désirent plus à cause de leur âge avancé. Allah les lave de tout reproche si elles déposent leurs grands voiles de sortie à condition que le but de ce dépôt ne soit pas l’exhibition de la beauté. On sait naturellement que déposer les grands voiles, ne signifie pas qu’elles restent nues mais cela signifie le dépôt des habits qui sont portés au-dessus de la robe, c’est-à-dire ce qui ne cache pas ce qui paraît généralement tels le visage et les mains.

3) Le Très Haut dit : « O Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » Sourate 33((Al-‘Ahzâb ‘Les Coalisés’ ); v 59.

4) Le Très Haut dit : « Nul grief sur elles [de paraître non voilées] au sujet de leurs pères, leurs fils, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs sœurs, leurs femmes (de suite) et les esclaves qu’elles possèdent. Et craignez Allah. Car Allah est témoin de toute chose. » Sourate 33 ; v 52.

5) Allah dit: «…et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliya). » (Al-‘Ahzâb ‘Les Coalisés’ : 33)

Ibn Kathîr – qu’Allah lui fasse miséricorde – a dit :  » Quand Allah a recommandé aux femmes de se voiler en présence des étrangers, Il a précisé que cela n’est pas obligatoire en présence des proches parents énumérés par exemple dans la sourate 24 « …qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs… » Sourate 24 ; v 31.

Voilà donc quatre argumentations tirés du Saint Coran montrant l’obligation du port du Hidjab pour la femme en présence des hommes étrangers (qui peuvent l’épouser)

2– Les preuves dans la sounnah :

La femme musulmane consciente, ne fait donc pas partie de cette catégorie de femmes sous habillées que connaît la société moderne, des femmes égarées et déviées de la voie d’Allah Allah; par contre la femme musulmane tremble de peur de la terrible image tracée par le Messager d’Allah le Messager Allah sur ces femmes dévoilées et maquillées qui vivent dans la débauche et la corruption morale :

« Je n’ai pas vu pire que deux catégories d’habitants de l’enfer, ceux avec des fouets semblables aux queues de vaches et dont ils se servent pour fouetter les gens ; et la deuxième composée de femmes nues, vaniteuses dont les têtes ressemblent aux dos de chameaux à cause de leurs toilettes artificielles ; elles n’auront guère accès au Paradis et ne peuvent même pas sentir sa brise car elle est si distante »
[Rapporté par Muslim]

La femme musulmane mûre, qui a appris l’Islam pur et a grandit dans un milieu sain sous sa coupole, n’observe pas le voile islamique par tradition ou habitude, mais elle l’observe par conviction et avec un coeur plein de foi dans le commandement d’Allah le Tout Puissant.

Elle est convaincue que cette religion est révélée par Allah Allah pour préserver la femme de la séduction, de la dépravation et de l’égarement. Elle l’accepte par conséquent, avec un esprit satisfait, un coeur serin et une profonde conviction. Tel fut le cas des femmes des Muhajirs (les émigrés de Makka Al Mukarrama) et des Ansars (les partisans du Prophète à Al Madina Al Munawara) le jour où Allah Allah révéla son commandement qui trancha sur cette question une fois pour toute.

Al Bukhari rapporta que Aicha [qu’Allah soit satisfait d’elle] mère des croyants, disait :

« Qu’Allah ait en sa miséricorde les premières femmes Muhajirs (les femmes émigrées) quand Allah dit: Qu’elles rabattent leur voile sur leur poitrine elles coupèrent leurs robes pour les rabattre sur leurs poitrines. Dans une version de Al Bukhari aussi : « Elles coupèrent leurs robes à partir des bordures pour en voiler le visage ».

Dans une version rapportée par Safiya bent Chayba [qu’Allah soit satisfait d’elle]:

« Nous nous trouvions chez Aicha en train de parler des bienfaits des femmes de Kuraïch quand Aicha dit : les femmes de Kuraich ont des bienfaits sur nous et par Allah je n’ai jamais vu mieux que les femmes des Ansars ni plus croyantes en la révélation ! la sourate de la Lumière fut révélée :  » Qu’elles rabattent leur voile sur leur poitrine  » et les hommes se tournèrent vers elles leur récitant les versets révélés par Allah sur leur sujet, chaque homme en récitait à sa femme, sa fille, sa soeur et à toute femme proche ; toutes les femmes s’exécutèrent et utilisèrent les tissus de voyage pour se voiler en toute conviction par les révélations d’Allah ; elles suivirent le Messager d’Allah toutes voilées »
[Rapporté par Muslim]

 

Dans un autre hadith, Al  Boukhârî rapporte, que Aicha (Allah soit satisfait d’elle) dit: « Qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines » en découpant le long et ample voile qui les couvrait pour se cacher la gorge et la poitrine en même temps que la tête.».

Qu’Allah Allah ait les femmes Muhajirs et Ansars dans sa miséricorde, elles ont une foi solide et un Islam sincère. Elles se sont soumises au Coran dès sa révélation !

Toute croyante sincère en Allah Allah et en son Messager le Messager Allah doit suivre l’exemple de ces femmes vertueuses et observer ainsi le voile islamique distingué sans porter d’intérêt aux femmes nues et maquillées autour d’elles.

Ceci rappelle la brave position d’une fille universitaire musulmane voilée, qui n’est pas moins exemplaire que les femmes Muhajirs et Ansars. Un reporter, visitant l’université de Damas, lui demanda la raison de son voile et comment elle supporte la chaleur infernale de l’été, elle lui répondit : « Dis : le feu de l’enfer est plus infernal ».

C’est par de telles filles musulmanes conscientes et pures que les familles musulmanes sont fondées et que les générations futures sont éduquées et que les hommes constructeurs sont formés ; et elles sont nombreuses, louange à Allah Allah.

Le voile islamique n’est pas une innovation de l’Islam, toutes les religions d’Allah Allah avaient incité la femme à se voiler avant l’avènement de l’Islam et c’est ce que nous démontre ce qui reste de ces religions qui ont été altérées et dénaturées.

Nous constatons cela dans le décent habit des nonnes chez les chrétiens vivant dans les pays islamiques ou occidentaux et dans la coiffure de la femme chrétienne chaque fois qu’elle se rend à l’église. Le désaveu impudique actuel du droit de la femme au voile est un désaveu de toutes les religions divines depuis celle d’Abraham, Moise, Jésus [sur eux la paix] jusqu’à la religion pure de l’Islam.

C’est un désengagement de la religion d’Allah Allah l’Unique, qui l’a révéla à l’humanité entière pour tous les temps, la religion annoncée par son Messager, génération après génération, afin d’enraciner les valeurs de droiture, de vertu et du bien dans l’esprit humain et guider l’homme sur son chemin, le chemin de l’unité et de la soumission à sa volonté :

{Les hommes ne formaient (à l’origine) qu’une communauté. Puis ils divergèrent. Et si ce n’était une décision préalable de ton Seigneur, les litiges qui les opposaient auraient été tranchés}
[Sourate 10 – Verset 19]

{«Ô Messagers ! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien. Car Je sais parfaitement ce que vous faites. Cette communauté, la vôtre, est une seule communauté, tandis que Je suis votre seigneur. Craignez–moi donc»}
[Sourate 23 – Versets 51-52]

{Et celle (la vierge Marie) qui avait préservé sa chasteté ! Nous insufflâmes en elle un souffle (de vie) venant de Nous et fîmes d’elle ainsi que de son fils, un signe pour l’univers. Certes, cette communauté qui est la votre est une communauté unique, et Je suis votre Seigneur. Adorez-moi donc. }
[Sourate 21 – Versets 91-92]

Publicités